CRUN

Leadership

Le secret de la réussite de notre laboratoire est d'adhérer à des normes élevées et de se concentrer sur les clients.
Prof Halidou TINTO
Son activité de recherche centrée sur la biologie des parasites du paludisme est actuellement orientée vers l'épidémiologie de la résistance des parasites. Il a été impliqué dans de nombreux projets depuis 20 ans dans ce domaine. Il a principalement travaillé dans le domaine du traitement du paludisme chez les enfants et plus récemment dans la prévention/traitement du paludisme chez les femmes enceintes.
1998 - 2000
Associé de recherche
Centre Muraz, Burkina Faso

Pharmacien D de formation, il a travaillé comme associé de recherche chargé de la surveillance de la résistance aux médicaments au Centre Muraz, Burkina Faso.

2000
Chargé de recherche
Royal Danish School of Pharmacy, Denmark

Il a travaillé à la Royal Danish School of Pharmacy, au Danemark, en tant que chargé de recherche sur le développement de la médecine alternative contre le paludisme.

2001
Associé de recherche
IRSS

Il a été recruté comme chercheur associé à l'Institut de Recherche en Santé (IRSS) et détaché au Centre Muraz.

2003-2006
Chercheur doctorant
ITM, Belgium

 Il a travaillé comme doctorant en sciences médicales à l'IMT, en Belgique, où il a travaillé sur l'épidémiologie de la résistance aux antipaludiques au Burkina Faso et sur le mécanisme de la résistance au Rwanda.

2006
CRUN

Après avoir obtenu son doctorat en 2006, il est retourné au Burkina Faso, où il a contribué à créer l'Unité de Recherche Clinique de Nanoro (CRUN) en 2009. Depuis l'année 2006, il a mené avec succès (en tant qu'investigateur principal ou co-investigateur) plusieurs phases Essais cliniques I/II, III et IV. Sous sa direction à la tête de l'unité, le CRUN a mené avec succès plus de 30 essais, dont l'essai de phase 3 du vaccin antipaludique GSK RTS,S.

2013 - 2014
Directeur scientifique
Centre Muraz

Il a été nommé directeur scientifique du Centre Muraz

2016 - Actuel
Directeur régional
L'Institut de recherche en sciences de la santé pour la région centre-ouest à Nanoro

A partir de 2016 il est diplômé Professeur en Parasitologie associé attaché à l’Université Nazi Boni de Bobo-Dioulasso où il enseigne les modules ‘’Essais cliniques’’ et ‘’Contrôle des maladies parasitaires’’. Il a également été nommé directeur régional de l'Institut de recherche en sciences de la santé pour la région centre-ouest à Nanoro.

Prix

Prof Halidou TINTOwas awarded the "Best Scientist of the Year 2021 Award" by the International Achievements Research Center based in Canada

Le professeur Halidou TINTO a reçu le "Best Scientist of the Year 2021 Award" du International Achievements Research Center basé au Canada

Prof Halidou TINTO has been given the title "??? ???? ?? ???????" in the field of scientific researches by the Academic Union based Oxford in the UK - 2021.

Le professeur Halidou TINTO a reçu le titre "𝗧𝗵𝗲 𝗡𝗮𝗺𝗲 𝗶𝗻 𝗦𝗰𝗶𝗲𝗻𝗰𝗲" dans le domaine des recherches scientifiques par l'Academic Union basée à Oxford au Royaume-Uni - 2021.

Honorary professor of the Academic Union Oxford, UK

Professeur honoraire de l'Academic Union Oxford, Royaume-Uni

European Quality Award

Prix européen de la qualité

Prof Halidou TINTOwas awarded the Prof Halidou TINTO has been given the title Honorary professor of the Academic Union Oxford, UK European Quality Award

Message du chef d'unité

L'épidémiologie du paludisme en Afrique sub-saharienne évolue, et cela s'explique en partie par la forte augmentation de la mobilisation des financements et à la montée en puissance des interventions telles que le déploiement des combinaisons à base d'artémisinine (ACT) ou des moustiquaires imprégnées d'insecticide longue durée. (MILD). Les opportunités de développement de nouveaux médicaments et vaccins pour le contrôle du paludisme semblent plus brillantes aujourd'hui qu'il y a 10 ans. Cependant, malgré ces premiers succès, on ne sait toujours pas comment cette tendance sera maintenue et quels nouveaux outils sont nécessaires pour l'élimination (presque) complète du paludisme en tant que problème de santé publique.
Bien qu'il y ait de plus en plus de rapports faisant état de baisses spectaculaires du fardeau du paludisme dans un certain nombre de pays, son fardeau est encore élevé dans certaines régions comme le Burkina Faso. Dans ce contexte spécifique, il est extrêmement important d'établir l'innocuité, l'efficacité et l'efficacité des nouvelles interventions. Néanmoins, il existe peu d'endroits en Afrique disposant de l'infrastructure et de l'expertise nécessaires où de telles recherches peuvent être menées selon les normes de qualité internationales requises. Plus généralement, très peu d'institutions de recherche africaines, même si elles ont mené des essais cliniques conformes aux BPC dans le passé, ont été en mesure de maintenir au fil du temps l'infrastructure et l'expertise requises, car celles-ci ont souvent été liées à des projets spécifiques avec un financement limité.
 
Évidemment, cela a un impact majeur sur la capacité d'une institution/unité véritablement locale avec des enquêteurs locaux compétents à concourir pour des fonds internationaux. Cette situation est encore pire dans les pays francophones où très peu d'institutions ont la capacité requise. Dans ce contexte, il est nécessaire d'établir et de maintenir des centres de recherche clinique capables de mener des essais cliniques conformes aux bonnes pratiques cliniques (BPC) pour l'évaluation en temps opportun de nouveaux produits et interventions. La reconnaissance de ce besoin a conduit à la création de l'Unité de Recherche Clinique de Nanoro (CRUN) en avril 2009 en tant que centre pour contribuer à accroître la capacité de recherche en Afrique et donc le potentiel de tester de nouvelles interventions dans l'environnement où elles seront éventuellement déployées. . Notre objectif principal est de développer et de maintenir dans le temps une bonne expertise et une infrastructure garantissant une formation et une recherche clinique de haute qualité.
Prof Halidou TINTO
PharmD, Msc, PhD
Responsable du CRUN